Les petites économies

Proverbes 6:6-11
Va, paresseux, vers la fourmi, regarde ses voies, et sois sage. Elle n’a ni chef, ni directeur, ni gouverneur, Et cependant elle prépare en été son pain, et amasse durant la moisson de quoi manger. Paresseux, jusqu’à quand te tiendras-tu couché ? Quand te lèveras-tu de ton lit ? Un peu de sommeil, dis-tu , un peu de sommeil, un peu de ploiement de bras, afin de demeurer couché ; Et ta pauvreté viendra comme un passant ; et ta disette, comme un soldat.

En ces temps de crises, et d’ailleurs, pas seulement, on a parfois l’impression ne jamais avoir assez d’argent. Il est vrai que les petites économies,une fois mises bout à bout, peuvent parfois devenir une somme non négligeable. Au travers cet article, je souhaitais partager avec vous les moyens que je trouve les plus efficaces.

La maîtrise de son budget

Économiser commence toujours par savoir ce qui entre et sort de notre porte-feuille. Après un rapide état de lieu, on se rend parfois compte de certaines dépenses pouvant passer inaperçues : le café quotidien, le passage obligatoire à la boulangerie, … Cela veut-il dire qu’il faut supprimer tous les petits plaisirs de la vie ? Je n’irai pas jusque là, mais il s’agit simplement d’être conscient que la somme de petites dépenses fait … une grosse dépense. En pratique, comment faire, surtout si vous n’êtes pas familier avec la gestion de budget ? La première étape consiste à lister d’une part nos revenus et autres entrées d’argent régulières (aides de la CAF, …). D’autre part, il s’agit de référencer le plus exhaustivement possible les dépenses du foyer : loyer, remboursement d’emprunt, prélèvements automatiques, courses, … et ne pas oublier toutes les dépenses en espèces, qui sont parfois les plus difficiles à tracer. Au besoin, faites l’expérience de noter toutes vos dépenses sur une semaine significative dans un petit carnet (ou sur votre smartphone, si vous êtes du genre connecté) pour avoir les idées plus claires.

Après avoir fait ce petit travail, vous aurez une vision un peu plus claire d’où va votre argent et pourrez projeter vos dépenses pour les mois à venir (généralement, les budgets se faisant d’année en année) et prévoir un pécule mensuel à économiser.

Les économies à la maison

Les économies domestiques passent par des gestes simples mais souvent oubliés comme :

  • ne pas laisser les appareils en veille
  • lancer les machines les plus consommatrices d’électricité (lave-linge, sèche-linge, lave-vaisselle, …) pendant les heures creuses et en mode économie
  • éteindre la lumière en sortant d’une pièce
  • baisser le chauffage de quelques degrés et ne pas couvrir les radiateurs
  • préférer les douches aux bains
  • ne pas laisser couler l’eau à vide lorsqu’on se brosse les dents, lorsqu’on se savonne les mains, pour la vaisselle …
  • préserver la température du réfrigérateur en évitant de laisser la porte trop longtemps ouverte, en laissant les aliments refroidir avant de les conserver au frais, en stockant les aliments sans leur emballage en carton
  • utiliser des ampoules basse consommation, certes plus coûteuses à l’achat mais un bon investissement à longs termes.
  • vérifier l’isolation de votre maison
  • dégivrer régulièrement le frigo
  • l’eau bout beaucoup plus vite si on met le couvercle sur la casserole …
  • éteindre le four un peu avant la fin de cuisson.
  • remplir son lave-linge (et lave-vaisselle) et ne pas le lancer à demi-charge

Des économies de bouts de chandelle me direz-vous… mais des économies quand même !

D’autres pistes à explorer mais que je n’ai pas encore testées :

  • les chargeurs solaires
  • le récupérateur d’eau de pluie
  • remplacer l’eau en bouteille par carafe filtrante

Les courses

Comment faire baisser la note des courses, qui est souvent un poste de dépenses considérable dans nos foyers ? Pour moi, le choix des produits est important. Économiser ne veut pas dire lésiner sur la qualité : la santé de notre famille est une priorité.

  • N’acheter que des produits de bases : j’évite au maximum d’acheter des plats cuisinés, ou des biscuits/pâtisseries industriels … Il y a bien sûr des exceptions (beaucoup ?), et il est toujours pratique d’avoir du tout-fait lorsque l’on manque de temps (… ou de motivation !)
  • Les « matières premières » ont la même qualité en discount, 1er prix et chez les grandes marques. Je privilégie donc les petits prix pour le riz, les pâtes, la farine, le sucre, le sel, … Pour le lait, le beurre, les œufs, je suis un peu plus regardante à cause des conditions d’élevage des vaches et des poules…
  • S’il fallait choisir, je pense que le mieux serait d’acheter certains produits chez les spécialistes en la matière : le pain chez le boulanger, la viande chez le boucher, les fruits chez le primeur du coin, … Mais j’avoue qu’en pratique, mon palais n’est pas encore assez bien éduqué pour reconnaître une bonne viande (mais je ne suis pas très carnivore), alors la plupart de mes achats se font toujours en grandes surfaces. Effectivement, les prix y sont moins chers, et la qualité correspond (pour l’instant ?) à mes attentes et celles de ma famille.
  • Généralement, comparer les prix au kilos plutôt que les prix unitaires. Ceci dit, inutile d’acheter 3 kg de pommes que vous ne mangerez jamais et qui vont pourrir dans votre panier à fruits.
  • Si vous êtes adeptes du tout fait maison, voir la rentabilité des investissements tels que machine à pain, yaourtière, friteuse, … sont-ils vraiment nécessaires ?

Nous concernant, nous avons choisi de faire nos courses au drive. Certes, les produits ne sont pas les moins chers et pour ceux qui préfèrent « toucher », cela n’est pas pratique (même si possible au moment de la livraison), mais c’est clairement un gain de temps (qui pour moi est la ressource la plus précieuse que nous ayons) et moins de tentations d’acheter autres choses que prévu (même si l’e-marketing essaie de reproduire au mieux ces comportements de consommation en ligne). Pour faire le meilleur choix de son drive, hormis bien sûr la proximité, une piste à explorer est celle des comparateurs de drive : MonsieurDrive, lebondrive, TopDrive, …

Pour ceux qui disposent d’un peu plus de temps ou qui choisissent de continuer à faire de « vraies » courses :

  • Si nécessaire, établir le menu de la semaine. Personnellement, je ne le fais pas exhaustivement mais je sais quels plats spéciaux j’aimerais faire dans la semaine, le reste étant des plats « classiques » de famille.
  • Faire une liste de courses … et s’y tenir
  • Faire les courses le ventre plein
  • Les produits les plus chers sont généralement à portée de vue. Ne pas oublier de baisser les yeux (et lever) pour trouver les meilleures affaires.
  • Je ne suis pas convaincue par certaines cartes de fidélité, mais cela ne coûte rien des les utiliser lorsque cela est possible.
  • Ne pas hésiter à faire le tour des bons d’achat.

C’est gratuit

Comme je l’ai déjà écrit précédemment, il ne s’agit pas de se priver de tout et de vivre en ermite.

Il est aujourd’hui possible de sortir sans autre coût que celui du déplacement et profiter d’activités très intéressantes.

  • Les municipalités proposent régulièrement des activités gratuites pour tous les âges : expositions, lectures, éveils musicaux, animations dans la ville …
  • Les musées et autres édifices culturels sont gratuits les premiers dimanches du mois et lors des journées du patrimoine. Attention toutefois à l’affluence ! Sur Paris, de nombreuses expositions sont également en libre accès tout au long de l’année.
  • Quand viennent les beaux jours, beaucoup de concerts et cinéma en plein air gratuit sont organisés. Autres pistes à explorer : le sport en plein air,
  • Si vous aimez la simplicité, n’oubliez pas les balades en famille : parc, forêt, … Et si le temps ne le permet pas, les jeux de famille en intérieur ! Il y a encore tellement de choses à partager et découvrir !
Publicités

Un mot à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s