L’école autrement

wp-1472632699990.jpgNotre fils entre à la maternelle en septembre. Avant cela, je ne m’intéressais que très peu au système éducatif. J’avais déjà entendu parler de toutes ces manières d’apprendre « autrement » (comme on dit), mais sans plus. Je n’ai jamais eu l’occasion de rencontrer des personnes pratiquant des pédagogies alternatives, je veux dire, de façon «engagée». Bien sûr, certains piochent ici et là ce qui convient le mieux, et c’est peut-être tant mieux.

Il y a cette fameuse pédagogie Montessori, qui me semble la plus répandue (en tout cas, c’est celle dont j’entends le plus parler). Beaucoup de choses intéressantes dans la façon de faire, sur le principe de «apprends-moi à faire tout seul» (même si pour la question d’«autonomie d’un enfant», j’ai un certain avis sur le sujet, que je partagerai peut-être plus tard). Mais finalement, beaucoup de matériel sophistiqué alors que l’on peut déjà apprendre beaucoup avec les objets du quotidien. Je pense par exemple à ce matériel qui permet d’apprendre à faire les lacets, je n’ai pas vraiment compris pourquoi ne pas simplement utiliser une basket. Mais peut-être que je passe à côté de quelque chose.
De fil en aiguille, j’ai appris qu’il existait plusieurs autres pédagogies :
– Freinet, qui à mon sens, met un accent trop exacerbé sur la nature. J’aime la nature, ce qui est naturel, mais de là à n’utiliser que des crayons à la cire d’abeille et refuser tout autre chose pour colorier … Encore une fois, je n’ai pas eu l’occasion de voir une vraie «classe Freinet», alors je me base sur ce que j’en apprends dans les livres ou sur Internet, ce qui est peut-être faussé.
– Steiner, qui a simplement une origine obscure pour moi, à cause de sa façon de considérer les «esprits». Hors jeu, pour moi.
– Charlotte Mason, qui se veut être une pédagogie vivante et que beaucoup oppose à Montessori, mais qui semble finalement assez complémentaire.
Et puis, il y a aussi la forme d’éducation :
– Écoles privées : les plus répandues en France sont catholiques, me semble-t-il, et les personnes que je connais ayant été en privé n’en témoignent généralement que du bien. Des écoles de professions différentes existent également, mais je n’ai pas assez d’information pour m’en faire un avis. Mais faut-il « protéger » nos enfants dans un cocon communautaire ?
– École à la maison : pour que l’enfant apprenne à son rythme dans un environnement qui lui est familier et des personnes de confiance. Oui, c’est le cocon familial, mais souvent critiqué par l’extérieur (notamment l’Éducation nationale) car taxé de radicalisme, de faire des enfants asociaux, … ce qui ne s’est jamais vérifié d’ailleurs.
Toutes ses recherches pour finalement me demander : mais qu’est-ce qu’on reproche exactement au système éducatif classique ? Et moi, qu’est-ce que j’attends concrètement de l’école ? Cela peut être une question bête mais je ne me la suis jamais vraiment posée. Dans quelques jours, nous allons faire notre première rentrée à l’école, je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre, j’ai le sentiment d’être « à ma place » ici, j’espère pouvoir m’impliquer dans la vie scolaire de mon enfant, mais je n’oublie pas que l’éducation se fait d’abord à la maison, là où l’enfant voit « la vraie vie », les valeurs de notre famille, nos (inévitables) différences avec les personnes qui nous entourent, nos façons de penser qui se confrontent à celles du monde … En attendant, on y va, on fonce et on vous souhaite à tous une bonne rentrée !
Bonne rentrée ! 
Publicités

Un mot à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s